Gérard Collomb a essuyé bien des critiques depuis la publication d'une circulaire le 12 décembre dernier concernant les étrangers. Selon Le Canard Enchaîné, le ministre de l’Intérieur en serait particulièrement agacé.

Point Godwin. Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur en a marre des critiques. Depuis le 12 décembre dernier, date où il a publié une circulaire sur le recensement des étrangers en centre d’hébergements d’urgence, l’ancien maire de Lyon est sous le feu des remontrances. De nombreuses associations dénoncent ce texte qui selon elles, méprise leur mission d’accueil inconditionnel en faveur du "tri", comme l’explique l’Express.

Gérard Collomb estime lui "subir un procès malhonnête". Surtout, le ministre "en [a] un peu marre de passer pour le facho de service", ainsi que le rapporte Le Canard Enchainé.

Gérard Collomb se sent bien seul

Le ministre de l’Intérieur, à en croire le journal satirique, défend aussi fermement son texte. "Si l'on veut vraiment agir pour protéger les migrants qui risquent leur vie dans les pays dont ils viennent, il faut bien savoir qui est qui. Et s'ils ont droit à l'asile politique ou pas. Car si ce sont des Syriens, des Érythréens ou des Soudanais, ce n'est pas la même chose que s'ils sont Sénégalais", aurait-il ainsi confié.

Publicité
Gérard Collomb se sent d’ailleurs particulièrement seul pour défendre sa circulaire. Il estime que le Premier ministre, Edouard Philippe, "ne se mouille pas" et se contente de "compter les points". "Je suis bien seul aux avant-postes, et, lorsque je me retourne, j'ai l'impression qu'il n'y a personne derrière moi", aurait ainsi commenté le premier flic de France.

Vidéo : Fêtes de Noël : une "mission taxi" pour la famille de Gérard Collomb ?

mots-clés : Gérard collomb

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité