Le Conseil des ministres a adopté ce mercredi le Programme de stabilité prévoyant le gel des salaires des fonctionnaires jusqu'en 2017. Plus de détails sur cette mesure destinée au calcul des rémunérations des salariés du service public.
© AFPAFP

© AFP

Voilà une nouvelle qui pourrait contrarier les salariés du service public. Le gel du point d'indice des fonctionnaires sera bel et bien maintenu jusqu'en 2017, selon le Programme de stabilité approuvé ce mercredi par le Conseil des minstres à l'Elysée.

"L'Etat et ses opérateurs prendront toute leur part au redressement des comptes publics avec un objectif de 18 milliards d'euros d'économies à horizon 2017", indique le programme, relayé dans Le Figaro. Selon le document, les quelque 5,5 millions de fonctionnaires "contribueront à l'effort d'économie nécessaire avec la poursuite de la stabilisation de la valeur du point d'indice de la fonction publique".

Les députés PS suggèrent la mise en place d'une "clause de revoyure"

Le point d'indice ou "la valeur annuelle de l'indice majoré 100 (IM 100)" sert de base au calcul des rémunérations des fonctionnaires. Au grade, à l'échelon et à l'ancienneté du fonctionnaire correspond un "indice majoré". Le salaire brut annuel d'un fonctionnaire est calculé en fonction de cet indice majoré et du point d'indice.

Le Programme de stabilité ne mentionne cependant pas s'il sera possible de revenir sur ce gel si la conjoncture économique s'améliore, comme demandé par des députés socialistes. Reçus ce mardi par le Premier ministre Manuel Valls, les députés socialistes conduits par le président du groupe à l'Assemblée Bruno Le Roux avaient suggéré la mise en place d'une "clause de revoyure", de sorte que "l'horizon n'apparaisse pas trop lointain pour des revalorisations" salariales des agents.

Selon Le Figaro, les effectifs des ministères seront maintenus par le gouvernement. Les créations de postes dans ces portefeuilles "prioritaires" (Justice, Police, Education) devraient être compensées par des suppressions ailleurs. Le point d'indice n'a pas évolué depuis 2010 après avoir été revalorisé de 0,5 %. Ce qui a entrainé une dégradation du pouvoir d'achat des fonctionnaires.