L’ancien ministre du Budget se réjouit qu’une mission d’inspection a été lancée au sein de l’UMP pour trouver l’origine des fuites qui ont émaillé cette semaine autour du train de vie de certains ténors du parti.

Un grand déballage des coulisses de l’UMP a eu lieu cette semaine. En marge des résultats de l'audit interne dévoilés mardi, plusieurs médias ont en effet successivement fait des révélations sur le train de vie dont certains barons ont profité plus ou moins indûment sur le compte du parti. Et alors que certains ont crié la calomnie et dénoncé des attaques en vue de stabiliser leur camp, Eric Woerth s’est félicité du fait qu’une mission d’inspection va prochainement tenter de ramener le calme en interne. Lancée au sein de l’UMP par la direction intérimaire du parti, celle-ci devrait servir à remonter jusqu’à la ou les personnes qui ont dévoilé ces éléments.

"Il y a à peu près tout ce qu’il faut pour détruire définitivement l’UMP""Tous les jours il y a une info qui dégrade encore l’ambiance à l’UMP. Ce ne sont plus des piqûres de moustiques, ce sont des piqûres d’éléphants si tant est que les éléphants piquent", a regretté ce vendredi matin au micro d’i>Télé’ex-ministre en charge du Budget sous Nicolas Sarkozy. Ne se prononçant pas quant à la véracité de ces révélations, il a poursuivi en expliquant : "cela donne un sentiment de recherche de vérité au sein de l’UMP. Les choses sont sur la table, la transparence est faite aujourd’hui. Il y a  l’interne, il y a des luttes politiques, il y a à peu près tout ce qu’il faut pour détruire définitivement l’UMP".

Publicité
Depuis dimanche dernier, plusieurs ténors ont été pointés pour leurs dépenses personnelles facturées à l’UMP. Parmi eux, figurent notamment Rachida Dati, Jean-François Copé et François Fillon.

 

 

 

Vidéo sur le même thème : L'UMP doit-elle changer de nom et d'adresse pour se relancer ?

mots-clés : Taupe, Fuite, Eric woerth, Changer

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité