La large victoire de La République en Marche aux dernières élections législatives a mis au chômage forcé plusieurs anciens députés socialistes et Les Républicains. Certains ont le fait le choix de se reconvertir dans le privé.
Frédéric Lefebvre©AFPAFP
Sommaire

Frédéric Lefebvre

Frédéric Lefebvre a quitté Les Républicains en juin dernier après avoir échoué à conserver son poste de député de la 1 ère circonscription des Français de l’étranger. Il s’est incliné face à Roland Lescure, d’En Marche, et a depuis créé son propre cabinet d’avocat à Atlanta, un métier qu’il exerçait avant. Frédéric Lefebvre serait également en train d’écrire ses mémoires, assure Le Figaro.

Henri Guaino

Député Les Républicains de la 3ème circonscription des Yvelines, il s’était présenté dans la 2ème circonscription de Paris aux dernières législatives, finalement emportée par Gille Le Gendre. Depuis Henri Guaino a décidé de se retirer de la vie la politique. Après avoir fait mouche en lançant que ses électeurs étaient à "vomir", il a décidé d’investir le domaine des médias. Dès la rentrée il sera éditorialiste politique sur Sud Radio où il assurera un édito de cinq minutes tous les matins entre 8h et 8h15.

Jean-Marie Le Guen

Avant d’être Secrétaire d’Etat durant le quinquennat de François Hollande, Jean-Marie Le Guen était député de Paris, un poste auquel il ne s’est pas représenté aux législatives de 2017.  A la place, il a préféré rejoindre la société de courtage en assurance, Siaci Saint-Honoré. Il conseille le président du groupe.

Benoist Apparu

Cet ancien député LR de la Marne est toujours maire de Châlons-en-Champagne, mais pas seulement. Il est devenu cadre chez Action Logement. C’est lui qui a désormais la direction de l’activité logement intermédiaire en Ile-de-France. Comme le dit lui-même Benoist Apparu aux Echos, il y a beaucoup de "similitudes", entre privé et public, et pour cause, il était ministre délégué au Logement entre 2009 et 2012.

Laurent Grandguillaume

Laurent Grandguillaume a renoncé cette année à se présenter pour un nouveau mandat de député socialiste en Côte-d’Or. A la place, il a accepté un poste de directeur de développement du groupe Missioneo. Il est aussi investi auprès de plusieurs associations. Il a bien l’intention de profiter de son expérience de député, et l’ancien représentant de souligner : "Faire de la politique, ce n’est pas qu’être élu".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.