Sommaire

François Mitterrand : "Amant, père, pygmalion..."

Entre le président et la militante, c’est une relation à plusieurs facettes qui commence. "Leur relation sera aussi charnelle, Claire refuse une passion sans lendemain, même si François Mitterrand trouve leur différence d’âge ridicule", écrit Le Point. Pour Le Parisien, "avec elle il joue tous les rôles : l’amant, le père, mais aussi l’éducateur, le psy, le pygmalion". L’attachement entre les deux est bien réel selon l’auteure, au point qu’ils s’appellent plusieurs fois par jour. Décrit comme "jaloux, souvent narcissique", le président aurait reproché à sa jeune maîtresse "de ne pas être le premier", écrit le quotidien.

Citée par le journal, Solenn de Royer explique que François Mitterrand "a été assez bousculé par l’irruption de cette jeune femme dans sa vie, cette histoire qui lui est tombée dessus (…) Avec ce dernier amour, il a écrit un dernier chapitre, se nourrissant de la jeunesse, de la vitalité de Claire. Il savait qu’elle lui survivrait longtemps et chérirait son souvenir. C’était aussi un moyen de rester vivant". Elle sera à ses côtés jusqu’à ses tout derniers instants…

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.