Le PS a récemment dénoncé des menaces de mort qu'aurait proférées Serge Ayoub, une figure de l'extrême droite française présentée par la majorité comme étant un "soutien du Front National". Plus de détails.
AFP

François Hollande n’a pas que des amis, c’est un fait. A l’instar de toutes les personnalités politiques, le président de la République est un personnage qui suscite de nombreuses réactions, positives ou négatives. Certaines critiques sont cependant plus virulentes que d’autres, et c’est notamment ce qui a amené le Parti socialiste à publier un communiqué mercredi. Ainsi que le rapporte Le Lab d’Europe 1, dans ce texte, le PS "dénonce des menaces de mort proférées par (un) ‘soutien du Front National’" nommé Serge Ayoub. Les "menaces" dont il est question seraient contenues dans un message posté lundi par cette figure de l’extrême droite française sur son compte Twitter, et effacé depuis. "Le leader des mouvements Troisième Voie et Jeunesses nationalistes révolutionnaires (y) explique, très sérieusement, que l'avenir de François Hollande, Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis pourrait bien ressembler à celui de… Mouammar Kadhafi", détaille le Lab qui précise également que ce texte était suivi d’une photo de guillotine. Pour rappel, Mouammar Kadhafi a été tué en 2011 après avoir été capturé par des rebelles libyens.

A lire aussi –Attentats à Paris : François Hollande a-t-il mis sa sécurité en danger ?

"Avertir d’un danger ne constitue pas une menace"Aussi, le PS a tenu à rappeler à Serge Ayoub que "la menace de mort et l’incitation à la violence sont des délits graves punis par la loi". De son côté, la figure de l’extrême droite a répliqué sur Twitter en faisant d’abord valoir qu’ "avertir d’un danger ne constitue pas menace", puis que "Kadhafi a été tué par des terroristes islamistes". "Après les 13 novembre, le danger vient donc de là, pas du FN", a-t-il expliqué. Enfin, Serge Ayoub a insisté sur le fait que c’était là "l’unique sens de ce Tweet" et que "le danger vient des terroristes qui nous font la guerre, pas du FN, ni des patriotes".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :