François Hollande s‘est rendu ce jeudi à l'arrivée du peloton du tour de France à Reims (Marne). L'occasion pour le chef de l'Etat de faire preuve d'entrain et d'humour.
©AFPAFP

 Le président de la République a suivi ce jeudi l’étape du Tour de France entre Arras et Reims. Interviewé à l’arrivé du peloton par le journaliste Gérard Holtz, François Hollande a surpris par sa bonne humeur et son ton jovial. Le Lab d’Europe1 parle même "d’interview surréaliste".

A lire aussi : la blague du jour de François Hollande : la cravate !

Interrogé sur la popularité du tour de France, y compris Outre-Manche, François Hollande en a profité pour blaguer : "ça permet en plus, quand le Tour de France commence en Angleterre, d’avoir les compliments de la presse anglaise. Ce n’est pas si fréquent !". Le président s'est également réjouit que David Cameron ait envoyé "une lettre de remerciements, de félicitations".

Le chef de l’Etat a ensuite profité du micro de Gérard Holtz pour rendre un hommage au commentateur Jean-Paul Ollivier qui doit prendre sa retraite prochainement. "Jean-Paul Ollivier, qui est une grande figure de la télévision", a-t-il déclaré. "Il nous a fait aimer le vélo, (…), aimer la France et pour beaucoup aimer le général de Gaulle", a ajouté François Hollande.

Visiblement très informé sur l’histoire du tour de France et sur les performances des coureurs, le président socialiste a répondu à toutes questions du journaliste sportif dans une atmosphère incroyablement détendue.

Pour conclure cet interview atypique d’un chef d’Etat, François Hollande a déclaré, à la demande du journaliste, "vive le sport ! Et vive France Télévisions !"

Vidéo sur le même thème : interview du Président sur le Tour de France

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.