Sylvie Hubac, directrice de cabinet de François Hollande, et Philippe Léglise-Costa, spécialiste des Affaires européennes, vont quitter l'équipe du président.

Ils sont nombreux à abandonner le navire présidentiel. Après le vaste remaniement du mois de juin et les démissions de certains conseillers, deux nouveaux membres du cabinet de François Hollande vont bientôt quitter leurs fonctions, comme l’a annoncé l’Elysée vendredi.

A lire aussi : Vaste remaniement du cabinet de François Hollande

Sylvie Hubac, en poste depuis mai 2012, laissera ainsi sa place de directrice de cabinet du président à Thierry Lataste, ancien directeur de cabinet de Manuel Valls au ministère de l’Intérieur, le 5 janvier prochain.

Quant à Philippe Léglise-Costa, membre du pôle diplomatique de l’Elysée spécialisé dans les affaires européennes, il doit céder sa place à Constance Rivière, maître des requêtes au Conseil d’Etat et conseillère sur les questions d’administration et de service public.

François Hollande aurait, en effet, demandé à son conseiller de "conduire une réorganisation du suivi des affaires européennes afin de renforcer la cohérence de l'action du gouvernement dans ce domaine, les échanges avec les institutions européennes, ainsi que les liens avec tous les acteurs concernés". Une mission pour laquelle Philippe Léglise-Costa aurait préféré se décharger de ses fonctions au sein du cabinet présidentiel.

La valse des conseillers

Depuis 2012, 31 conseillers sur les 50 nommés au début du quinquennat ont pris la porte de sortie.

Au printemps, Jean-Pierre Jouyet a été remplacé par Pierre-René Lemas au poste de secrétaire général de l’Elysée.

Aquilino Morelle, lui, a pris le titre de conseiller politique avant d’être contraint à la démission, en avril dernier, suite à ses relations avec des laboratoires pharmaceutiques.  

A lire aussi : Quinquennat de François Hollande : une présidence de démissions

Et le principal conseiller diplomatique de François Hollande, Paul Jean-Ortiz, est, quant à lui, décédé d’un cancer fin juillet.

Publicité
Certains, comme Christian Gravel, Romain Pigenel ou Pierre Besnard, ont également quitté l’Elysée pour saisir d’autres opportunités, tels des postes au Service d’information du gouvernement (SIG) ou au sein de différentes préfectures.

Qui reste-t-il ?

Parmi ce chassé-croisé, seuls quelques conseillers de l’équipe de mai 2012 occupent toujours leurs fonctions.

Hélène Le Gal reste ainsi la "madame Afrique" de François Hollande au côté de son collègue, Emmanuel Bonne.

Le professeur Olivier Lyon-Caen, conseiller santé et recherche médical, ainsi que Michel Yahiel, conseiller social, font également partie des pionniers du quinquennat Hollande.

Malgré le départ d’une grande partie des équipes de François Hollande, une poignée d’irréductibles conseillers restent au côté du président de la République.

A voir sur le même thème : François Hollande de plus en plus seul


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité