François Hollande a visiblement changé d'avis au sujet des conférences et pourrait s'inspirer… De Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République aurait prévu de monter un business particulièrement rentable…
AFP

François Hollande et les conférences : désormais il sera rémunéré

Il avait promis qu’il ne le ferait pas. Pourtant, François Hollande a, semble-t-il, changé d’avis. Comme Nicolas Sarkozy avant lui, l’ancien président de la République fait payer ses prestations et interventions lors des conférences auxquelles il participe. Mais à la différence de l’ancien patron de la droite républicaine, le socialiste a décidé de créer une entreprise prévue à cet effet. Baptisée R.D.P.A, pour "Réflexions, Débats, Perspectives et Analyses", cette société à responsabilité limitée et à associé unique doit lui permettre de "participer à des colloques, des conférences, des séminaires ou des réunions internationales", ainsi que de les facturer rapporte Capital, qui se base sur les informations de la Lettre de l’expansion.

Si, pour l’heure, les prix de François Hollande sont inconnus, l’ancien chef de l’Etat a déposé un euro de capital sur un compte de LBP, pour sa société. A titre de comparaison, Nicolas Sarkozy, qui s’est produit à 6 reprises en 2014, aurait touché entre 75 000 et 200 000 euros par intervention, rappelle LCI. "Je fais ça pendant cinq ans, et ensuite je pars faire du fric comme Clinton, 150 000 euros la conférence", aurait-il déclaré quelques temps après son élection en 2008.

Publicité
Publicité

L’ancien compagnon de Ségolène Royal n’a d’ailleurs pas attendu la création de R.D.P.A pour commencer à donner des conférences tarifées : dès octobre 2017, il était possible de l’apercevoir au "World Knowledge Forum" de Séoul (Corée du Sud), où il est intervenu pendant une demi-heure. Il y aurait gagné plusieurs dizaines d’euros, estime le site d’information de la chaîne.

"Je ne peux pas aller contre ce type de fonctionnement des conférences. Le statut des anciens présidents [fait qu’il y a une rémunération]. Mais je fais en sorte que ce qui peut être apporté dans le cadre d’une conférence puisse être utilisé dans le cadre de la fondation", s’était justifié François Hollande, qui avait justement taclé Nicolas Sarkozy sur ses activités post-Elysée, comme l’indique Le Point

François Hollande : une société pour facturer la création intellectuelle ?

L’objectif assumé de la société de François Hollande ne se limite pas à sa participation à des conférences internationales grassement rémunérées. Son autre intérêt porte sur "la rédaction, l’édition, la promotion et la vente de tous types d’ouvrages ou autres créations intellectuelles… et plus généralement toutes les autres activités en lien avec la presse écrite, la radiophonie, la télévision", précise l’annonce légale de l’entreprise. Le siège de cette dernière est d’ailleurs indiqué au domicile personnel du couple Hollande-Gayet, dans le 20ème arrondissement de la capitale.

Publicité

Un virage "prévisible", d’après Capital, qui rappelle notamment les premières conférences données par François Hollande – lequel n’aura tenu sa promesse que quelques mois – et les prochains rendez-vous prévus à son agenda pour l’année à venir.