L'ancien Premier ministre a accepté de répondre à quelques questions et évoqué sa conception du pouvoir. Avec Nicolas Sarkozy, François Fillon s'est montré sans concession…

François Fillon : ses piques contre Nicolas Sarkozy

François Fillon, qui ne s’était plus exprimé dans les médias depuis le deuxième tour de l’élection présidentielle de 2017 a accordé un entretien aux journalistes de France 2, dans le cadre du documentaire Vè République, au cœur du pouvoir. Dans ce film, qui doit être diffusé le mardi 15 janvier, il s’en prend notamment à Nicolas Sarkozy, dévoile Marianne.

Le candidat malheureux de la droite revient, entre autres, sur certains mots qu’il reproche à l’ancien patron de la droite. Il n’a en effet pas apprécié être traité de "collaborateur". "Ça fait partie des moments difficiles dans la relation entre Nicolas Sarkozy et moi. Ça fait partie des moments où, à deux ou trois reprises, je lui ai proposé ma démission", raconte François Fillon qui n’hésite pas à parler de "cohabitation" entre 2007 et 2012. Le terme est habituellement réservé aux situations durant lesquelles le président de la République et le Premier ministre n'appartiennent pas au même parti, comme entre 1997 et 2002 où Jacques Chirac devait composer avec Lionel Jospin.

Publicité
Publicité

Le principal grief formulé à l’encontre de l’ancien président de la République porte d’ailleurs sur son omniprésence. "C’est très difficile d’avoir la sagesse suffisante pour laisser une partie du pouvoir entre les mains du Premier ministre, qui d’ailleurs les a du fait de la Constitution", souligne François Fillon, un "sourire en coin", indique l’hebdomadaire qui a pu visionner le documentaire en avant-première.

Pour autant, François Fillon estime que le temps a permis de simplifier les relations dans le couple exécutif qu’il formait avec Nicolas Sarkozy. "Les crises passant, le temps passant, on a trouvé un équilibre, qui n’était peut-être pas très visible de l’extérieur, mais qui était un assez bon équilibre", détaille-t-il.

François Fillon bientôt confronté à une année décisive ?

François Fillon fait actuellement l’objet d’une procédure judiciaire et risque un procès en 2019, rappelle Marianne. Comme Planet l’avait déjà expliqué, l’année qui commence pourrait être décisive pour l’ancien Premier ministre et son épouse, Pénélope Fillon. En effet, ils attendraient actuellement les réquisitions du parquet national financier (PNF) ainsi que la décision des juges de les renvoyer ou non en correctionnel.

Marc Joulaud, ancien suppléant parlementaire de François Fillon, est également concerné.

Pour rappel, François et Pénélope Fillon sont visés par une enquête préliminaire pour de potentiels détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits.

Vidéo : La fantastique fortune de François Fillon