Alors que le candidat de la droite est embourbé dans l'affaire Penelope Fillon, "Médiapart" soupçonne l'existence d'un autre emploi fictif présumé. Dans le même temps, François Fillon doit affronter des rumeurs sur sa société de conseil.
AFP

"Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille", disait Jacques Chirac. Une phrase qui s'applique décidément bien au quotidien de François depuis une semaine. Mercredi 25 janvier, Le Canard enchaîné révélait que la femme du candidat de la droite à la présidentielle aurait bénéficié d'un emploi fictif à l'Assemblée, et qu'elle a été rémunérée 100 000 euros pour seulement deux critiques parues dans la Revue des deux Mondes.

Mais en voulant se justifier, François Fillon a mis les pieds dans le plat. Il a dit avoir embauché deux de ses enfants "avocats" quand il était sénateur de la Sarthe, entre 2005 et 2007. Sauf qu'à ce moment-là, ses enfants n'étaient pas encore devenus avocats. Il a également déclaré lors de son grand discours parisien dimanche : "Nous n’avons rien à cacher, notre seul compte en banque est au Crédit agricole de Sablé (sur-Sarthe)", a-t-il déclaré. Sauf que l’Assemblée exige que tous les parlementaires aient un compte bancaire destiné à leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM). Une erreur que l’équipe de campagne du candidat a essayé de rattraper en faisant valoir que le député avait confondu banque et nombre de de comptes. Enfin, s elon Mediapart et Le Journal du Dimanche, François Fillon est soupçonné d’être lié à une affaire de détournement de fonds au Sénat.

A lire aussi François Fillon : sa nouvelle bourde à propos de son compte en banque

Des rumeurs sur les activités de sa société de conseils 

Mardi, Médiapart, encore, publiait un article révélant que le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, grand ami de François Fillon, a "salarié un pilier de l'équipe de campagne du candidat à l'élection présidentielle pendant un peu plus d'un an". Alexia Demirdjian, pilier de la campagne numérique de Fillon depuis mars 2015, aurait été embauchée à cette même date comme chargée de mission au sein de la Fondation Culture et diversité, une antenne du groupe Fimalac appartement à Ladreit de Lacharrière. Et le site en ligne de s'interroger : "Encore un emploi fictif ?". 

Enfin, la société de conseil de François Fillon, 2F Conseil, fait l'objet de plusieurs rumeurs sur ses clients. Ces rumeurs affirment que 2F Conseil aurait des liens avec la Russie, ce qui expliquerait la bienveillance de François Fillon à l'égard de Vladimir Poutine. Mais invité mardi matin sur BFMtv, Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne du candidat de la droite, a déclaré : "Je l'ai questionné car le bruit courait, il m'a dit qu'il n'y avait pas de groupe russe, pas l'Etat russe, rien en lien avec la Russie". 

Vidéo sur le même thème : VIDEO Penelope Fillon émue aux larmes au meeting de son mari

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Décès de l'ancien champion de tennis Peter McNamara