Devant ses sympathisants, François Fillon a dézingué le bilan de Jean-François Copé à la tête de l'UMP dénonçant les "turpitudes" et autres "coups tordus" qui ont marqué la présidence du maire de Meaux.
© AFPAFP

 © AFP

Dans le cadre d’une réunion de son association de soutien "Force Républicaine", l’ancien Premier ministre est revenu sur la présidence de Jean-François Copé à la tête de l’UMP. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y est pas allé de main morte.

Lire aussi : Démission de Jean-François Copé : NKM aurait ouvert le feu sur lui

"Mentir, tricher, détourner"

Le candidat malheureux à la présidence du parti d’opposition y va fort. Il estime que l’UMP se trouve dans "le chaos" et déplore les "millions d’euros détournés" sous la présidence de Jean-François Copé.

"On peut mentir, tricher, détourner l'argent des adhérents et des sympathisants et prétendre représenter la France et les Français ?" s’interroge-t-il.

François Fillon n’a pas non plus manqué de dresser le bilan médiocre du parti d'opposition qui n’a pas su profiter de la faiblesse de la gauche "et qui plus, est sur fond de disputes fratricides et de coups tordus".

Sans jamais nommer expressément son rival, il évoque implicitement le "problème de leadership" ainsi que le "problème d’éthique" incarnés par l’ex-présidence du parti. L’ancien Premier ministre regrette que l’UMP doive désormais "vivre au rythme des enquêtes, des perquisitions et des auditions" et entend à l’aide du triumvirat "d’urgence" pouvoir "faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé".

Cependant, ce dernier n’a pas précisé s’il sera candidat à la présidence de l’UMP en octobre prochain.

Vidéo sur le même thème - Jean-François Copé : "C'est une page qui se tourne"

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.