Il est "déterminé" à se battre face aux nombreuses accusations qui, petit à petit, le minent. François de Rugy, ministre d'Etat, risque pourtant de passer une semaine des plus compliquée…
AFP

"Il va se faire défoncer, tout le monde va y aller contre lui, et à juste titre", lance sans hésiter un député La République en Marche, non sans ajouter : "lorsqu’on nous demandera d’applaudir à ses réponses, on se planquera". François de Rugy, qui fait l’objet de multiples révélations compromettantes, doit en effet se rendre ce mardi 16 juillet 2019 au Palais Bourbon pour répondre aux traditionnelles questions des parlementaires. Un exercice qui devrait s’avérer, compte tenu du contexte particulier, autrement plus complexe que d’ordinaire…

Ce n’est pas la seule fois que le ministre d’Etat ira au devant de l’adversité cette semaine. Plus tôt dans la mâtiné, il s’est en effet entretenu avec le Premier ministre, chargé par Emmanuel Macron "d’apporter toute la clarté" sur une situation des plus embarrassantes. Cette conversation, cependant était prévue avant les nombreuses révélations de Mediapart, puisqu’il s’agit d’une "réunion de travail bi-mensuelle habituelle" révèle Le Figaro.

Par ailleurs, plus tard dans la soirée, il devra aussi se rentre devant les sénateurs et présenter son projet de loi "énergie-climat". "Ca m’étonnerait que le sujet soit mis sur la table lors des débats", assure cependant un ministre dans les colonnes du quotidien.

Néanmoins, le pire reste à venir : Edouard Philippe a réclamé l’organisation d’une "inspection", diligentée par le secrétariat général du gouvernement. C’est Virginie Aubard, cheffe de la mission d’organisation des services de Matignon qui devra conduire les vérifications concernant les travaux d’aménagements décidés par celui qui siégeait jadis au Perchoir. Les conclusions de cette enquête seront normalement rendues en fin de semaine. De son côté, François de Rugy a fait savoir via son entourage qu’il était "déterminé" à poursuivre son travail…

François de Rugy : les nombreuses affaires qui plombent le ministre

Depuis le 10 juillet 2019, Mediapart enchaîne les révélations sur certaines pratiques de François de Rugy qui posent questions. Le journal d’investigation, qui a mené l’enquête, a notamment dévoilé la teneur de certains dîners privés organisés par l’ancien président de l’Assemblée nationale à l’Hôtel de Lassay. Homards géants, grands crus et vaisselle en or, aux frais du contribuable…

Autre découverte ? Les importants travaux entrepris par le ministre pour faire aménager son appartement de fonction, estimés à plus de 60 000 euros. Sans oublier, évidemment, les récents éléments concernant les impôts ou non payés à l’époque où il était député…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :