Pascale Ellès, secrétaire départementale du Front National du Bas-Rhin a annoncé qu’elle quittait le parti. La dernière sortie médiatique de Jean-Marie Le Pen, et "la fournée" des artistes s’opposant au FN a eu raison de son engagement dans le parti.

©AFP

"La "fournée", ça a été le coup de grâce. J’ai de très bons rapports avec la communauté juive. La religion n’a rien à faire dans la politique", a ainsi expliqué Pascale Ellès au Lab à propos de sa démission du Front National. La secrétaire départementale du parti frontiste dans le Bas-Rhin a décidé de claquer la porte après la dernière sortie de Jean-Marie Le Pen.

• Lire aussi : Jean-Marie Le Pen, le boulet du Front National ?

Une fournée qui passe mal

Les nouveaux propos antisémites du président d’honneur du parti ont ainsi confirmé le départ de cette militante. "Ça faisait longtemps que je ne me retrouvais plus au FN. […] Quand on ne peut plus défendre ses idées, il faut mieux partir", a-t-elle confié au Lab.

Publicité
Si les propos ont convaincu la militante de partir, c’est surtout la polémique interne au parti sur les dispositions à prendre qui l’a profondément choquée. Pascale Ellès estime par ailleurs que "le travail des militants n’a pas été reconnu" lors de la création des listes pour les municipales et des européennes.

Au Front National depuis 2002, Pascale Ellès a ainsi présenté mercredi sa démission et rendu sa carte.

A voir sur ce thème : L'analyse de Jean-Marie Le Pen à propos de la crise du porc en France

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité