< Retour à l'article

Un débat où l'on rigole

1/7

En réaction à un lapsus de Jean-François Copé, jeudi soir lors du débat de la primaire de la droite et du centre, chaque candidat en est allé de son petit sourire. Le maire de Meaux avait lancé avec emphase : "J'assume qu’il faut un gouvernement de choc avec des ministres de gauche !"

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !