Guillaume Peltier et Guy Alvès (co-fondateur de Bygmalion) sont actuellemet en garde à vue dans les locaux de la PJ de Nice affirme France 3.
© AFPAFP

Selon les informations de France 3, Guillaume Peltier a été placé ce jeudi matin en garde à vue tout comme Guy Alvès, co-fondateur de Bygmalion. C’est dans le cadre d’une affaire pour favoritisme et prise illégale d’intérêts que les deux hommes ont été interpellés.

Ils ont été conduits dans les locaux de la police judiciaire de Nice. C'est la division économique et financière de la PJ niçoise qui se charge de l'enquête précise la chaîne.

Au mois de juin dernier, le fondateur de la droite forte avait fait l'objet d'une perquisition à son domicile dans le Loir-et-Cher dans le cadre d'une enquête pour prise illégale d'intérêt et favoritisme. Dans le viseur de la justice, l'attribution de marchés publics à Menton (Alpes Maritimes) en 2012.

C'est suite à un dépôt de plainte en décembre 2012 par l'association anti-corruption "Anticor" que la procédure avait été lancée. Dans les faits, Jean-Claude Guibal, maire UMP de Menton avait sollicité Bygmalion pour un "audit de communication accompagné de recommandations stratégiques" assorti d'une "évaluation". De plus, avait été commandé un "suivi des politiques publiques municipales" à la société Com+, dirigée par Guillaume Peltier. L'association Anticor avait ainsi dénoncé l'opacité de l'attribution de ces marchés.

Précisemment, ni le montant des marchés ni le détail des prestations n'avaient été précisés par la mairie. Les deux sociétés ont touché 15.000 euros chacune pour ces prestations. Au delà, un appel d'offres aurait été obligatoire. Les enquêteurs cherchent à savoir si les deux sociétés se sont partagées le marché en deux parts égales, et avec la complicité du maire, afin de ne pas être soumis à la concurrence qu'aurait engendré un appel d'offres.

En vidéo sur le même thème : Guillaume Peltier, "abasourdi et très peiné par l'affaire Bygmalion"

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Tour de France 2019 : un coureur met une fessée à un spectateur !