Dette Covid : l'annuler coûterait très cher

Planet : Ces économistes disposent de relais dans le monde politique Français, notamment en la personne de Jean-Luc Mélenchon ou depuis plus récemment celle de Arnaud Montebourg. Que répondre aux Françaises et aux Français qui pourraient être séduits par ce discours ? Quel serait, au juste, l'impact sur les contribuables les plus lambdas ?

Jean-Paul Betbeze : Il faut mûrir : il ne s'agit pas d'économistes qui signent des pétitions ou de politiques qui se préparent à la présidentielle, les deux pouvant être liés. Il s'agit de l'avenir du pays après un tel choc qui peut l'affaiblir durablement, ou le réveiller. La vraie question est celle de ce que ce virus nous dit du monde. Il vit sa troisième révolution industrielle, l'informatique, avec l'affrontement de deux puissances, l'une pour rester dominante, l'autre pour le devenir, ces deux puissances n'ayant pas les mêmes valeurs. Il s'agit donc de géopolitique, ce que les Français voient bien, mais il faut explique, discuter et débattre sur la stratégie pour en sortir.

"La base de toute croissance est la confiance" – Jean-Paul Betbeze

Il est évident que nous ne sommes pas la Chine, qui s'approche et nous sommes alliés des États-Unis, qui s'éloignent. Renforcer la France dans la zone euro avec l'Afrique semble donc la seule piste, ce qui doit intégrer les questions de production, formation, écologie, financement, répartition… dans un cadre démocratique. Tout ceci a un coût, qu'il faut établir, mais annuler la dette fait immédiatement monter les taux et réduire les moyens : donc ce sera plus cher, socialement surtout. La base de toute croissance est la confiance.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.