Depuis la sortie de son nouveau livre, l'ancien chef de l'État déchaîne les passions. Nombreux sont les politiques à y être étrillés. Leurs réponses ne se font pas attendre. Celui qui fût son Premier ministre ne mâche d'ailleurs pas ses mots.

Guerre froide déclenchée ? Le dernier livre de Nicolas Sarkozy, Passions (Ed. Broché), a créé l’événement. Selon son auditrice, 50 000 exemplaires se sont vendus en seulement trois jours et des centaines de fans se sont présentés lors des séances de dédicaces à Paris et Strasbourg, rapporte Paris Match, qui a pu l’interviewer.

Si l’ancien chef de l'État nie toute ambition d’un retour politique, il n’hésite toutefois pas à contredire un récent sondage mené par Le Journal du Dimanche, stipulant que les Français ne souhaitent pas son retour : "Les Français veulent que je reste dans la pièce. Pas à la tête du parti, pas en chef de l’opposition, bien sûr. Mais ils ne veulent pas que je parte".

Des politiques égratignés.

Lors de l’entretien, il a également avoué sa "sympathie" pour Emmanuel Macron :

"Oui, j’ai de la sympathie pour Macron. Il n’est pas sectaire comme François Hollande. Oui, il dit plutôt du bien de ce que j’ai fait. Oui, il me consulte et je sais bien l’intérêt qu’il trouve à recueillir mes avis qu’il écoute ou pas, d’ailleurs. Mais il n’est pas interdit d’être malin en politique", indique-t-il.

Dans son nouvel ouvrage, Nicolas Sarkozy se raconte comme il ne l’avait jamais fait. Il en profite également pour régler ses comptes. De nombreuses personnalités politiques y sont égratignées. Une attitude qui n’est visiblement pas appréciée de tous. Parmi les personnes les plus critiquées, nous retrouvons d’ailleurs François Hollande et François Fillon.

Ce dernier, particulièrement pris pour cible, n’a pas hésité à sortir de sa réserve pour se défendre.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.