Une association patronale a proposé aux députés français d'effectuer des stages "d'observation" en entreprise dès cet été. Objectif : permettre aux élus de mieux appréhender la réalité du secteur privé au moment de légiférer.
©AFP

L’association patronale "Entreprise et Progrès" a lancé une initiative des plus originales : faire en sorte que les députés français fassent des stages "d'observations" en entreprise. Ces immersions dans le secteur privé permettraient à nos élus de mieux appréhender la réalité des entreprises françaises et ainsi de formuler des lois qui faciliteraient la vie des dirigeants. Et pour cause, les membres de l’association affirment qu'il y a une déconnexion entre les législateurs et la réalité que vivent, chaque jour, les chefs d'entreprises. Selon eux, sur 577 députés, seuls 18 sont également chefs d’entreprises.

Lire aussi : Travail dominical : d'où vient l'interdiction ?

A la découverte du privé ?

A l’origine de cette idée, Denis Terrien estime que "90% des députés ne connaissent pas le monde privé et doivent passer des lois sur l’entreprise privé". "Imaginez qu’on demande à des dirigeants d’entreprises de passer des lois sur le droit de vote, ou sur les circonscriptions : je ne pense pas que ça soit les meilleures lois", a-t-il expliqué à Europe 1.  Selon lui, cette initiative serait une aubaine pour pouvoir à terme espérer améliorer le marché du travail français, mais également simplifier l’encadrement administratif et fiscal des entreprises : "il est temps que les députés aient plus conscience de ce qu’est le milieu de l’entreprise, pour passer de meilleures lois".

Plusieurs grands groupes et PME sont déjà intéressés par l’expérience et ce, dès cet été. Parmi eux figurent l’Oréal, Nature & Découvertes mais également une PME toulousaine, Lyra Networks.

Vidéo sur le même thème : Claude Bartolone traite les députés d'"abrutis" !

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.