Dans son livre "Montebourg, moi président…", Valentin Spitz assure que l’ancien ministre a engagé un détective privé pour enquêter sur son adversaire UMP aux législatives de 2007. Une information démentie par Arnaud Montebourg qui dénonce un "amalgame".

Arnaud Montebourg a-t-il eu recours à des méthodes douteuses pour discréditer son adversaire UMP, Arnaud Danjean, lors des élections législatives de 2007 ? C’est en tout cas ce qu’assure Valentin Spitz dans son livre Montebourg, moi président... à paraître la semaine prochaine. Il "a engagé Roger-Marc Moreau, un détective, pour enquêter sur son compte. L’homme en question est à la tête d’un cabinet assez connu à Chalon, auquel Montebourg aurait déjà eu recours, comme Moreau le confirmera bientôt à Danjean, avec ses excuses", écrit en effet le journaliste.

"Il se fiche des dommages qu’il peut causer"

Selon les informations du Figaro, dans son ouvrage Valentin Spitz précise même que le détective aurait avoué à l’élu UMP avoir travaillé sur lui "pendant plusieurs mois". Il aurait notamment cherché à trouver des éléments sur le financement de sa campagne mais aussi épluché ses comptes bancaires personnels. "Il porte des attaques très dures, sachant qu’elles sont juste ou infondées, exagérées ou blessantes. Non seulement il ne vous présentera aucune excuse, mais il se fiche des dommages qu’il peut causer", aurait par ailleurs confié le détective à sa "cible" à propos de son supposé employeur. Arnaud Montebourg aurait, entre autres, attaqué son rival d’alors sur son passé au sein de la DGSE pendant la guerre du Kosovo. "C’est qui le gars d’en face ? Un obscur espion", aurait-il lancé lors d’un meeting. "Il laissait entendre que j’avais du sang sur les mains et que j’avais fait du trafic d’armes", a de son côté rapporté Arnaud Danjean avant d’ajouter : "Il ne l’a dit publiquement qu’une ou deux fois : le reste du temps, c’était toujours par en-dessous".

Publicité
"C’est un amalgame et une présentation diffamatoire"Des informations choc dévoilées une semaine après qu’Arnaud Montebourg a été écarté du gouvernement Valls I. Conscient du pavé dans la mare qu’elles représentent, Valentin Spitz assure en avoir parlé avec le principal intéressé et que celui-ci a assumé les faits qui lui sont reprochés. Récemment interrogé parLe Scan, Arnaud Montebourg les a pourtant formellement démentis. "C’est un amalgame déshonorant et une présentation diffamatoire", a-t-il dénoncé. "Je n’ai jamais enquêté sur un adversaire", a-t-il assuré reconnaissant avoir "utilisé une fois un détective, uniquement pour (s)e défendre". Même son de cloche du côté d’Arnaud Danjean. "Nous nous sommes rencontrés lors d’un dîner chez des amis en commun. Il m’a demandé si j’enquêtais sur lui. Je lui ai dit non", a déclaré le détective au Scan.

Vidéo sur le même thème - Arnaud Montebourg, l'électron libre du socialisme

mots-clés : Arnaud montebourg

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité