François de Rugy : en colère contre Médiapart

Sans citer Mediapart, il voit ces dégradations comme le résultat d'un article du site, qui le présentait comme profitant d'un "logement à vocation sociale". Ce qu'il a présenté comme un "mensonge". C'est l'immeuble dans lequel se trouve ce logement qui a été visé : "On se retrouve à faire de tous les habitants d'un immeuble les victimes d'une vindicte personnelle".

Il a tweeté hier : 

La permanence nantaise et la résidence secondaire sur l’île d’Ouessant de François de Rugy ont déjà fait état de dégradations en décembre avec des tags anti-gouvernementaux, indique le quotidien régional.

François de Rugy a finalement démissionné, ce mardi 16 juillet 2019, et a été remplacé par Elisabeth Borne​.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.