Le tag, écrit en rouge et en lettres capitales, a été découvert par ses voisins hier. François de Rugy a fait le lien entre ces dégradations et le fait d'avoir été selon lui "jeté en pâture".
François de RugyAFP

"Escroc, on te fera payer", François de Rugy est en colère. Un tag virulent a été écrit sur l’immeuble où se situe l’appartement de l'ancien ministre de la Transition écologique, près de Nantes, a rapporté Presse Océan, ce jeudi 18 juillet 2019. L’inscription était accompagnée d’une faucille et d’un marteau, et des initiales du Parti communiste maoîste.

Le PCM qui revendique l'acte, a écrit dans le communiqué : "Les parasites comme de Rugy qui se goinfrent de homard, vivent dans le luxe et profitent de logements sociaux grâce à l’argent volé aux travailleurs doivent être dénoncés et combattus!"

En effet, cet acte de vandalisme intervient quelques jours après les nombreuses révélations de Mediapart. Lorsque François de Rugy présidait l'Assemblée nationale, il a organisé des dîners fastueux avec des homards et des bouteilles d'alcool, allant jusqu'à 500 euros l'unité. De plus, l'ancien ministre a engagé de coûteux travaux, à hauteur de 63 000 euros, dans son logement de fonction du ministère de l’Ecologie.

A noter qu'il profite encore d’un appartement à loyer préférentiel à Orvault, là où l'inscription à été taguée, indique Presse Océan

Ce jeudi : "une patrouille de police accompagnée d’un technicien, ont réalisé les constatations de police technique et scientifique", ajoute-il.

Vidéo : Les regrets de François de Rugy

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.