Un pont de l'ascension "au calme". Pour ce week-end de quatre jours, le président de la république et la première dame ont choisi le Sud.
AFP

Après des élections européennes mouvementées et des résultats décevants pour le parti de la majorité, Emmanuel Macron a pris quelques jours de congés. Pour ce week-end prolongé de l’Ascension, il a choisi de partir loin de l’Elysée. C’est donc avec son entourage, qu’il est arrivé tard mercredi soir au fort de Brégançon, a indiqué jeudi l’Elysée. Il "travaille (ainsi) au calme" au sein de la résidence officielle des chefs d’Etat français, située à Bormes-les-Mimosas, dans le Var, rapporte BFMTV.  Soleil et chaleur accompagneront cette pause.

La date de son retour à l’Elysée n’est pas arrêtée.

Un nouveau rituel ?

L’année dernière, le chef de l’Etat et sa femme y ont séjourné trois fois.

Ils avaient en effet déjà passé quelques jours dans cette résidence présidentielle à l’occasion du week-end de l’Ascension. Var Matin rappelle d’ailleurs que Brigitte et Emmanuel Macron avaient été aperçus à Porquerolles ou au Domaine du Rayol.

Le couple était également venu au fort de Brégançon en août dernier. Il y avait reçu Theresa May, la Première ministre britannique et son mari. Par ailleurs, la construction d’une piscine dans l’enceinte de la forteresse avait fait l’objet d’une polémique.

Pour les fêtes de fin d’année, le président et sa femme avaient aussi posé leurs valises au fort. Un séjour de quatre jours au cours duquel des "gilets jaunes" avaient tenté de s’introduire dans la résidence, sans succès, rapporte RTL.

Cette nouvelle escapade suscitera-t-elle de nouveau des commentaires critiques comme ce fût le cas dernièrement pour son évasion à La Mongie, (Hautes-Pyrénées), la station de ski de son enfance ?

Vidéo en lien avec la thématique : Le couple Macron part en amoureux en pleine préparation du G7

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.