Nouveau scandale en vue ? Selon Mediapart, une collaboratrice de François Fillon présentée comme un "pilier" de sa campagne aurait elle aussi bénéficié d’un emploi fictif. 

Les soupçons qui pèsent sur François Fillon s’alourdissent. Mediapartvient en effet de faire une révélation qui pourrait ouvrir la voie à un nouveau scandale. Selon ses informations, une collaboratrice du candidat de la droite aurait elle aussi profité d’un emploi fictif. Aujourd’hui considérée comme un "pilier" de sa campagne, Alexia Demirdjian aurait été rémunérée en tant que salariée de la fondation de Marc Ladreit de Lacharrière, le milliardaire qui avait également employé Penelope Fillon à La Revue des deux mondes. Ainsi, la jeune femme aurait travaillé pour la Fondation Culture et Diversité "entre mars 2015 et le printemps 2016". Problème, Alexia Demirdjian est officiellement en charge de la communication numérique du projet #Fillon2017 depuis mars 2015.

"Aucune trace de son passage"

Publicité
Elle "était salariée à mi-temps pour une mission locale sur une plateforme d’information et d’orientation pour les jeunes vers les études et les métiers de la culture", a justifié Eléonore de Lacharrière, la fille de l’homme d’affaires et déléguée générale de la Fondation. Mediapart rapporte de son côté qu’Alexia Demirdjian n’a pourtant jamais figurée sur l’organigramme public de la Fondation et qu’un membre du comité de pilotage assure n’avoir jamais reçu aucune de ses notes. Il n’y aurait donc "aucune trace publique de son passage", souligne le site d’investigations.

En vidéo – François Fillon de plus en plus seul

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité