Emmanuel Macron : ces rumeurs qui "en disent long sur l'homophobie"

Ce n'est pas la première fois que le président de la République Française doit faire face à l'homophobie de (certains) de ses détracteurs. Pendant la campagne présidentielle, avant son élection, le candidat avait fait l'objet de rumeurs homophobes, rappelle le portail Orange. Certains lui prêtaient en effet une relation homosexuelle avec Mathieu Gallet, directeur de Radio France.

Des on-dit qui, selon le futur chef de l'Etat, témoignait d'une "dégradation profonde des mœurs politique". "On disait dans les dîners parisiens que j'étais homosexuel", s'agaçait alors le candidat dans les colonnes du Parisien, dont le portail reprend les informations. "C'est assez déstabilisant pour vos proches et pour vous-même. J'ai eu droit à des caricatures insidieuses et ça va continuer." Au vu des nombreuses attaques aujourd'hui portées par le clan Bolsonaro, force est de constater que le locataire de l'Elysée ne s'était pas fourvoyé.

"Ce que l'on me reprochait, c'était d'être homosexuel comme si c'était une tare", avait-il à l'époque souligné, estimant que cette rumeur en disait long sur "l'homophobie rampante".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.