Plusieurs réformes pourraient ne pas survivre à la crise sanitaire. Après des mois de manifestation et de grèves, il est possible que le président de la République renonce finalement au régime universel de retraite.
Emmanuel Macron va-t-il supprimer la réforme des retraites ?AFP

C'est l'un des sujets sur lesquels l'exécutif aura le plus tergiversé. Il a hésité de longs mois avant de confier la tâche à Jean-Paul Delevoye, puis il a du faire face à la crise sociale tandis que les manifestants et les grévistes s'acharnaient contre sa réforme des retraites. Le projet d'Emmanuel Macron a toujours suscité une importante opposition.

Dorénavant, explique Economie-Matin, cela ne devrait plus être le cas. Et pour cause ! Le président de la République, ainsi que son gouvernement, auraient finalement décidé de renoncer à la "Mère des réformes".  Elle est même suspendue "sine die", indique le journal spécialisé.

Cela étant, d'autres informations contradictoires tendent à nuancer ce propos. En effet, le Décret n°2020-587 du 19 mai 2020 publié au Journal Officiel laisse entendre que le projet serait toujours d'actualité. Le texte, "relatif aux attributions du secrétaire d'Etat auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé des retraites et auprès de la ministre, chargé de la protectyion de la santé des salariés contre l'épidémie de covid-19", stipule que  "M. Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé des retraites et auprès de la ministre du travail, chargé de la protection de la santé des salariés contre l'épidémie de covid-19, traite, par délégation du ministre des solidarités et de la santé, des affaires relatives, en matière d'assurance vieillesse, aux régimes et à la gestion des organismes de sécurité sociale ainsi qu'aux organismes complémentaires".

Il est donc encore en charge de l'application de la réforme des retraites... Il n'empêche. Si le gouvernement souhaite effectivement s'en débarasser, il pourrait ne pas avoir de meilleure occasion.

Président des riches un jour, président des riches toujours ?

"Le président des riches, c'est le moment d'en sortir", explique simplement un "pilier de la majorité" interrogé par Le Parisien. En effet, aux yeux de l'exécutif, l'épidémie de coronavirus qui frappe actuellement le pays ne peut que transformer l'action politique. Le gouvernement ne pourra continuer à mener les mêmes projets une fois la crise sanitaire passée. "Il faut qu'on sorte de tout ça avec un énorme programme, pour ne pas laisser la place au populistes", souligne un autre historique du mouvement. Avec un enjeu "fondamental" en tête : "la reprise du combat contre les inégalités"

C'est, que les quelques uns mis dans la confidence vont jusqu'à évoquer "une nouvelle ère" ou "une refondation". Pour s'arracher à cette image, et parce que la pandémie qui nécessite la mise sous cloche du pays depuis près d'un mois désormais n'interdit pas de faire de la politique, le président de la République réfléchit en secret à un grande adresse annonciatrice du nouveau monde. "Un discours fondateur qui acterait la fin du confinement, marquerait le début d'une nouvelle ère et s'accompagnerait de grandes annonces", affirme "un important ministre".

Vers la suppression de la réforme des retraites ?

Mais de quel type d'annonces parle-t-on ? Après tout, à l'aube de l'isolement, Emmanuel Macron évoquait d'ores et déjà la nécessité de "décisions de rupture", qu'il disait alors être prêt à assumer. Après des mois de conflits sociaux au sujet de la mère des réformes, le président pourrait-il finalement reculer ? Si la CGT, FO et autres organisations syndicales, si le blocage de La France Insoumise à l'Assemblée nationale n'ont pas su le faire hésiter, faut-il croire qu'une crise sanitaire – si grave soit-elle – pourrait le pousser à changer d'avis ?

Oui, affirme "l'important ministre" avec qui Le Parisien a pu s'entretenir. Selon lui, certaines réformes pourraient effectivement y passer. "Dans sa ligne de mire, il y a celles des retraites et de l'audiovisuel public", détaille-t-il.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.