La rumeur enfle depuis quelques jours. Le président pourrait bel et bien être contraint de nommer un nouveau chef du gouvernement. Découvrez pourquoi. 

Les jours d’Edouard Philippe à la tête du gouvernement sont-ils comptés ? C’est en tout cas le bruit qui court depuis quelques jours. La semaine dernière, plusieurs médias ont en effet rapporté que le Premier ministre pourrait bien candidater à la mairie de Paris en 2020. Il "aurait été cité au groupe Les Républicains du Conseil de Paris comme candidat potentiel d’union entre la droite et La République en Marche pour déloger Anne Hidalgo de l’Hôtel de ville", croit savoir RTL.

Publicité
Publicité

A lire aussi –Qui sont Agathe et Marianne, les nouvelles locataires de l’Elysée ?

Edouard Philippe a-t-il des ambitions européennes ?

Une hypothèse écartée par l’entourage d’Edouard Philippe qui a expliqué à la radio que cette rumeur pourrait avoir été lancée par Claude Goasguen, l’ancien maire du XVIe arrondissement de Paris qui, lui, souhaite "ouvertement" que les deux partis fassent bataille commune contre le PS dans deux ans.

Toutefois les ambitions du Premier ministre restent au centre des rumeurs. Un autre bruit court en effet selon lequel il aurait l’intention d’être tête de liste de la majorité pour les prochaines élections européennes de 2019. "Si j'étais Macron, je n'hésiterais pas une seconde. Il est plus facile de trouver un premier ministre qu'un leader européen. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, par exemple, ferait très bien l'affaire à Matignon. Et pour l'Europe, un ex-premier ministre français, de la jeune génération, poussé par Macron, ça aurait de la gueule", a d’ailleurs confié un poche d’Edouard Philippe à RTL.

En vidéo - Piétonisation des voies sur berges : Hidalgo persiste et signe