Au cours d’un entretien accordé au magazine 1, le ministre de l’Economie a estimé qu’il manquait un roi à la France. Plus de détails.

Des propos qui, une fois encore, promettent de faire jaser. En effet, lors d’un entretien accordé au magazine 1 et repéré par Le Point, Emmanuel Macron a eu des mots qui risquent fort d’alimenter les critiques à son égard. "Il manque un roi" à la France, a-t-il répondu au journaliste qui lui demandait si "la démocratie est forcément déceptive". Et le ministre de poursuivre en expliquant que "la démocratie comporte toujours une forme d’incomplétude car elle ne se suffit pas à elle-même".

Une pique adressée à François Hollande ? Selon lui, "dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont (il) pense fondamentalement que le peuple français n'a pas voulu la mort". Précisant sa pensée, Emmanuel Macron a ensuite estimé : "On a essayé ensuite de réinvestir ce vide (...) mais la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu'on attend du président de la République, c'est qu'il occupe cette fonction. Tout s'est construit sur ce malentendu".  Faut-il y voir une pique adressée à François Hollande et à son credo de campagne "un président normal" ?

Publicité
Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron se fait remarquer par ses propos. En août dernier, peu de temps après son arrivée au gouvernement, il s’était favorable à une dérogation aux 35 heures. Une prise de position qui avait fait bondir l’aile gauche de la majorité.

Vidéo sur le même thème : passation de pouvoir entre Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron

mots-clés : Emmanuel macron

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité