Rassembler les personnalités politiques de tous bords était, en 2017, le point fort du chef de l'Etat. C'est d'ailleurs ainsi qu'il a bâti sa victoire. Désormais, son talent de séduction n'opère plus. Beaucoup ont très vite été déçus. Témoignages.
AFP

Des "faux" compliments ? Après avoir su rallier hommes et femmes de gauche et de droite, la capacité de séduction d’Emmanuel Macron est en chute libre, rapporte Le Monde.  Si en 2017, Gérard Collomb ou Edouard Philippe, quittaient leurs anciennes affections pour le soutenir, et que d’autres comme Nicolas Hulot, s’engagaient en politique en devenant ministres, désormais, l’art de persuasion du président ne suffit plus.

L’art de la séduction : un talent à double tranchant

Séduire oui, et après ? Certains de ses proches et de ses collaborateurs autrefois conquis, se disent à présent déçus par le manque d’écoute d’Emmanuel Macron.

"Lorsque nous avions commencé la campagne, nous n’étions pas si nombreux pour porter sa candidature", confiait Gérard Collomb le 9 mai dernier au micro d’Europe 1, en évoquant leurs relations aujourd’hui tendues. 

"Entre Collomb et Macron, c’était une histoire très affective, il y avait quelque chose qui ressemblait à une filiation", révèle un proche du chef de l’Etat. Le "dépit amoureux" a depuis tout décimé.

"Macron, c’est un allumeur, un hyperséducteur. Vous sortez d’un déjeuner avec lui en croyant avoir tout gagné et que vous pouvez vous reposer pendant trois mois", dévoile une personnalité politique de droite reçue par le chef d'Etat.

Avant de nuancer :

"Mais les séducteurs ne sont pas toujours ceux qui écoutent le mieux. Il ne se rend pas compte des dégâts que ça peut faire."

"Emmanuel, ce que j’aime chez lui, c’est son cynisme absolu. Il rend les gens amoureux de lui ", déclare un de ses proches. Or, cet amour perd de son intensité, deux ans après son élection…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.