Les soutiens historiques d’Emmanuel Macron qui lui tournent le dos aujourd’hui : un pan de la République en Marche

Plusieurs députés issus de la majorité ont fait savoir leur déception concernant la façon dont l’exécutif – et tout spécialement Emmanuel Macron – a décidé de gérer la crise actuelle. C’est notamment le cas de Matthieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire, qui s’est dit "déçu", au micro de BFMTV. "J’aurais aimé des annonces, claires, supplémentaires pour aider les Français dans cette transition énergétique", s’est-il expliqué rapporte L’Obs.

Il n’est pas le seul. Sonia Krimi, députée LREM de la Manche, a décidé de s’afficher vêtue d’une chasuble fluorescente pour marquer sa sympathie à l’encontre du mouvement. Naturellement, la majorité a assez peu goûté à son action et le président du groupe à l’Assemblée nationale – Gilles Le Gendre – n’a pas hésité à la recadrer. "Je me suis posée la question de quitter La République En Marche", a-t-elle réagi, assurant toutefois refuser "toute violence et les blocages", rappelle La Manche Libre.

Publicité
Enfin, le député LREM de l’Hérault, Patrick Vignal, a aussi exprimé son mécontentement. Au point d’exaspérer certains de ses collègues, d’après RTL… Même si, en théorie, "la liberté de parole est totale", comme l’explique l’entourage de Gilles Le Gendre. "Sanctionner des gens qui disent leur inquiétude serait totalement contre-productif", estiment ses proches.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité