Depuis bientôt un an, le président de la République traverse une passe des plus compliquées. “Gilets jaunes”, affaire Benalla… Peu à peu Emmanuel Macron a perdu un nombre considérable de ses électeurs. C'est pourquoi il se tourne aujourd'hui vers les retraités.
AFP

Emmanuel Macron sauvé par les retraités : le président a lancé son opération reconquête

"On a demandé des efforts aux retraités, mais maintenant, arrêtez de les emmerder", tonnait déjà le président de la République en septembre 2018. Il faut dire que la politique mise en place par le gouvernement vise à favoriser les actifs… Au détriment de celles et ceux qui ne travaillent plus. C’est dans cet objectif que le gouvernement a décidé de la hausse de la CSG, sur laquelle il est partiellement revenu depuis, et du quasi-gel des pensions.

Mais face aux nombreuses difficultés et pour éviter de potentiels revers électoraux à l’approche des élections européennes, Emmanuel Macron a décidé de changer son fusil d’épaule, rapporte Le Parisien. Comme le rappelle le quotidien, le président prévoyait d’égrener un considérable chapelet de mesures pour répondre à la crise sociale. Toutefois ses annonces ont été reportées par le drame qui a ravagé Notre-Dame de Paris, dans la soirée du 15 avril.

Publicité
Publicité

D’après les informations du journal régional, le chef de l’Etat comptait notamment évoquer la réindexation des pensions inférieures à 2000 euros par moi, dans l’idée de rendre un peu de pouvoir d’achat à ces retraités plus modestes… Et reconquérir le coeur de cet électorat.

"Emmanuel Macron cherche, bien évidemment, à regagner le coeur des retraités. Et pour cause ! Ils représentent pour lui un vivier électoral primordial. Jusqu’à présent, ils comptent parmi les Français qui ont le plus voté pour lui. Ils ont été l’un des plus importants piliers de son élection", rappelle d’ailleurs Jean-Daniel Lévy, le directeur du département politique et opinion d’Harris Interactive. "C’est aussi parmi les retraités que l’on vote le plus massivement. S’assurer de leur soutien électoral est important pour le président", poursuit-il aux micros de Planet.