En déplacement à Alger (Algérie) mercredi, Emmanuel Macron a été apostrophé par un jeune homme à propos de la colonisation. Irrité par cette question, le président lui a répondu fermement. 
AFP

Emmanuel Macron était mercredi en Algérie. En marge d'une visite dans le centre d'Alger, le président a été pris à partie par un jeune homme. S'en est suivi un échange quelque peu tendu que France Info a pu filmer. "Il faut que la France assume son passé colonial", a lancé l'Algérien au chef de l'Etat français. Une remarque qui a passablement agacé ce dernier, lequel lui a répliqué : "Cela fait longtemps qu'elle l'a assumé". 

Mais cette réponse n'a pas suffi à calmer le jeune homme qui a enchaîné en lui reprochant d'éviter cet épineux sujet. "Qui évite quoi ? J'évite de venir vous voir ? J'évite de vous dire ce qu'il s'est passé ?  Mais il s'est passé des choses, comme je l'ai dit. Il y a des gens qui ont vécu des histoires d'amour ici. Il y a des Français qui aiment encore terriblement l'Algérie, qui ont contribué et qui ont fait des belles choses, il y en a qui ont fait des choses atroces, a argué Emmanuel Macron, visiblement irrité. On a cette histoire entre nous mais moi je n'en suis pas prisonnier". 

"Mais vous, vous avez quel âge ?"

A lire aussi"Visite de travail et d'amitié" pour Emmanuel Macron en Algérie

Et le président français ne s'est pas arrêté là. "Mais vous, vous avez quel âge?", a-t-il demandé à son interlocuteur qui lui a répondu : "26 ans". "Mais vous n'avez jamais connu la colonisation ! , s'est alors emporté Emmanuel Macron. Qu'est-ce que vous venez m'embrouiller avec ça ! Vous, votre génération, elle doit regarder l'avenir". 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.