Les membres du gouvernement et de la majorité ont beau assurer que le départ de Gérard Collomb n'est pas une "crise politique", il n'envoie toutefois pas un message positif. Décryptage.
AFP

Démission de Gérard Collomb : l’image d’Emmanuel Macron écornée

"Tu quoque mi patrem". Les ministres et les relais habituels de la majorité ont beau marteler qu’il n’y a pas de "crise politique", la rentrée d’Emmanuel Macron se parachève sur une note plutôt Gergovie qu’Alésia. Gérard Collomb a quitté ce mercredi matin le ministère de l’Intérieur après une passation de pouvoir particulièrement froide avec le Premier ministre Edouard Philippe. Cette cérémonie express et sans saveur, si ce n’est celle d’une inimitié ancienne, a fait suite à deux jours de "vaudeville" comme aime déjà à les qualifier l’opposition.

Lundi, plusieurs médias apprennent que Gérard Collomb a remis sa lettre de démission à Emmanuel Macron qui, en retour, lui réitère sa confiance. Le lendemain, le Lyonnais enfonce le clou, cette fois le président le laisse partir. Ces 48 heures qui feront les choux gras des experts en communication politique pendant plusieurs années affaiblissent cependant encore un peu plus le chef de l’Etat.

Alors que sa cote de popularité, déjà entachée par l’affaire Benalla et la démission de Nicolas Hulot , est au plus bas, Emmanuel Macron donne de nouveau l’impression de ne maîtriser ni les horloges, ni le storytelling. Conséquence, le messages est brouillé et son autorité affectée. Une séquence qui acte "d’un dysfonctionnement grave de l’équipe gouvernemental", analyse même le politologue Bruno Cautrès au HuffPost

Au-delà du feuilletonnage de cette démission - qui a commencé quand Gérard Collomb a fait savoir qu'il serait candidat à Lyon aux municipales de 2020 -  et des postures, ce départ constitue une perte politique conséquente pour le chef de l’Etat. D’autant que le premier des macroniens avait semé des cailloux affutés ne laissant guère de doute sur son inévitable sortie.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.