Emmanuel Macron devrait s'adresser aux Français lundi après un nouveau week-end de mobilisation. Le chef de l'Etat était jusqu'à présent resté silencieux, une stratégie vraiment gagnante ?

 Emmanuel Macron, pourquoi sa parole se fait rare

Pour la première fois depuis le 1er décembre, Emmanuel Macron va s’exprimer face aux mouvements des gilets jaunes et ce, alors que ce deuxième week-end de décembre devrait être à nouveau marqué par de fortes mobilisations et un risque élévé d'effusions de violences. Si les gilets jaunes ne cessent de cibler le président de la République dans leurs revendications, ce dernier a fait le choix des déplacements discrets et muets, sur les Champs-Elysées dimanche dernier, ou à la préfecture du Puy-en-Velay cette semaine, d'où il est reparti sous les huées.

Pourquoi avoir choisi de rester en retrait alors que tout semble l’appeler à prendre la parole ? "Parce qu’elle n’a pas d’effet", juge Philippe Moreau-Chevrolet, spécialiste de la communication politique et dirigeant de MCBG Conseil. "Il s’est exprimé le 1er décembre sans que ça n’ait d’effet, il est donc préférable de ne pas parler à nouveau au risque de décrédibiliser sa parole. Vous imaginez s’il prend la parole et que quelque chose de grave se passe ce week-end. Quelle légitimité aura-il après ?". Un silence qui serait donc institutionnel ? "lutôt politique, dans le sens où les membres de la majorité et le gouvernement prennent eux la parole",analyse Philippe Moreau-Chevrolet.

Publicité
Publicité