La politique nationale d’Emmanuel Macron manque "d’humanité"

L’ancien locataire de l’Elysée a également dressé un bilan critique de la politique nationale menée par Emmanuel Macron. Il juge qu’il a manqué "d’humanité".

"Pour que les Français vous regardent comme leur président, il faut montrer de la compassion, de l’autorité et de l’humanité, a-t-il commenté. Ce qui a manqué ces derniers mois c’est cette dimension humaine. J’ai été surpris car je pense qu’il a considéré que la dimension présidentielle exigeait de prendre de la distance".

Il a d’ailleurs comparé le mouvement des "gilets jaunes" avec celui des "bonnets rouges", auquel il avait été confronté. Selon lui, son ancien ministre de l’Economie a "trop tardé" à réagir.

"J’avais été confronté au mouvement des bonnets rouges, une exaspération liée à un impôt taxe sur les poids lourds, rappelle-t-il. Pour éviter la diffusion de ce malaise, j’avais retiré l’écotaxe. Je crois qu’il est parfois nécessaire d’aller très vite pour éviter que les exaspérations ne deviennent des colères irrépressibles".

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.