Emmanuel Macron victime de piratage ? C'est ce qu'un célèbre hebdomadaire a affirmé ce week-end dans ses colonnes…
AFP

Piratage d’Emmanuel Macron : les données personnelles du président volées ?

Personne n’est épargné, pas même le président de la République. Ce week-end, le Journal Du Dimanche (JDD),  indique que l’adresse Gmail d’Emmanuel Macron, ainsi que son mot de passe ont été retrouvées dans un fichier détenu par des pirates. Comme l'explique Closer elle aurait été hackée quelques semaines seulement après son investiture.

Mais comment se fait-il que son compte ait été piraté ? Comme l'expliquait Planet, le chef de l’Etat utilise très régulièrement son adresse personnelle. Lorsqu’il était ministre de l’Economie et des Finances, il la distribuait "à tour de bras" lors de ses déplacements. Toutefois, d'après Le Monde, Emmanuel Macron serait "le seul à détenir les codes d’accès".

Publicité
Publicité

Et si, à la revente, ces informations peuvent valoir jusqu'à 50 euros, il n’est pas certains que le mail du président de la République ait été compromis. Si rien ne prouve que ses données aient été vendues, il est toutefois probable que ses correspondances aient été lues par les pirates.

Néanmoins, l'Elysée rassure: "il s'agit d'une adresse personnelle, elle n'est pas à usage professionnel." Ce qui n'exclu pas, cependant, le risque d'une intrusion plus large puisque les informations transitant par le biais d'une adresse mail sont considérables. Elles peuvent concerner les réseaux sociaux, les comptes clients d'opérateurs téléphoniques, les comptes de services de vente en ligne...

Piratage d’Emmanuel Macron : des mesures pour améliorer la sécurité de son adresse mail ?

Interrogé par le JDD, le spécialiste en cyber sécurité, Troy Hunt, indique  que 772 millions d’adresse e-mails et 22 millions de mots passes sont potentiellement corrompus. C'est dans ces fichiers que l'on retrouve celle d'Emmanuel Macron.

Publicité

Interrogé par l’hebdomadaire, l’Elysée indique que le président doit désormais passer par une étape supplémentaire avant de s’authentifier. "Le mot de passe est changé régulièrement et maintenant le chef de l’Etat utilise une double authentification", affirme les équipes du palais présidentiel.

Une fois son mot de passe entré, le chef de l’Etat doit maintenant confirmer qu'il s'agit bien de lui en entrant un code qu’il reçoit sur son téléphone portable.

Pour vous assurez que vos propres données personnelles n'ont pas été attaquées, vous pouvez consulter le site haveibeenpwned.com.