Dans une épreuve particulièrement difficile de sa vie, Nicolas Sarkozy a pu compter sur Emmanuel Macron. Un geste qui les a indéniablement rapprochés.
AFP

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : un soutien immédiat

Il y a une certaine complicité entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron. Si les deux hommes n’ont pas hésité à s’envoyer quelques tacles sur le terrain politique, il semble toutefois qu’ils entretiennent en réalité une relation apaisée. Le journal Le Point évoque un geste en particulier qui aurait contribué à sceller ce lien.

Il y a un an, en décembre 2017, l’époux de Carla Bruni perdait sa mère Andrée Sarkozy, surnommée "Dadu", alors âgée de 92 ans. A l’annonce de cette triste nouvelle, le chef de l’Etat a tout de suite appelé son prédécesseur pour lui faire part de ses condoléances, rapporte Le Point. Selon l’hebdomadaire, Emmanuel Macron ne s’est pas limité à cela.

Publicité

En effet, le président de la République aurait alors proposé à Nicolas Sarkozy de mettre à disposition "une escorte de motards pour faciliter la circulation du convoi funéraire", écrit le journal. Une attention qui n’a pas laissé indifférent l’ex-locataire de l'Elysée comme le confie un de ses amis au Point : "Je peux vous dire qu'après ça, il ne fera rien contre Macron... Du moins, pour l'instant".

Publicité

A lire aussi : Révélations sur le mystérieux rôle de Nicolas Sarkozy auprès d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : présents chacun leur tour

Cette démarche aura donc permis à Emmanuel Macron de conquérir l’estime de l’ancien patron de la droite. Ce dernier n’a d’ailleurs pas hésité à lui rendre service à son tour. En pleine gestion de la crise des "gilets jaunes", Nicolas Sarkozy a accepté l’invitation à dîner de l’actuel président de la République afin de lui faire part de ses conseils. Un rendez-vous discret en amont de l'allocution présidentielle, qui lui aura même valu d’être qualifié de "conseiller de l’ombre" d’Emmanuel Macron. En tout cas, le chef de l'Etat le considère aujourd'hui bel et bien comme un "allié", indique Le Parisien.

Publicité

A ce jour, une relation amicale, du moins cordiale, semble donc de mise entre les deux hommes. Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy auraient même, toujours selon Le Point, une cible commune… François Hollande.