Sommaire

Emmanuel Macron parle trop d’immigration et cela pourrait lui coûter cher

Il marche sur un volcan. C’est en tout cas ce qu’explique le journal Libération, marqué à gauche. Il est clair que le pari du président de la République, indépendamment des indignations et des débats de fond qu’il est susceptible de soulever, est risqué. Pour lui et pour sa famille politique, certes, mais pas seulement.

"En reprenant l’adversaire, qui est ici le Rassemblement National, Emmanuel Macron le légitime. Ce faisant, il ratifie l’idée - dont on pourrait pourtant discuter - qu’il existe effectivement un problème d’immigration en France. C’est quelque chose de dangereux, et pour cause ! N’oublions pas que quoiqu’il dise, peu importe combien il se radicalise, Emmanuel Macron restera moins crédible aux yeux des électeurs", alerte le politologue. "L’opposant, en politique, est plus susceptible de vendre du rêve que le pouvoir en place. Parce qu’il n’incarne pas la continuité de l’action, un électeur est plus susceptible de croire qu’une fois aux plus hautes fonctions de l'État, il fera changer les choses ainsi qu’il le prétend", détaille Christophe Bouillaud. Un problème d’ordre politique qui ne menace donc pas que le président de la République mais potentiellement l’intégralité de la société. D’autant plus quand l’on sait que les actes racistes augmentent, comme le rappelle le Nouvel Observateur.

"La stratégie choisie par Emmanuel Macron paye d’autant moins qu’elle pourrait le couper d’un pan de sa base. L’aile gauche de son électorat risque fortement de penser qu’elle s’est fait voler l’élection de 2017 et, par conséquent, de se désengager", pointe du doigt le chercheur. "Par ailleurs, ne perdons pas de vue que s’opère peu à peu un renouvellement des générations électorales. Or, celles qui s’apprêtent à remplacer les actuelles sont plus tolérantes, à en croire un récent rapport de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). À force de courir après le Rassemblement national, le chef de l'État pourrait bien dégoûter des jeunes pourtant potentiellement touchés par son discours", poursuit le politologue. Et lui de conclure : "Au fond, le pari que fait aujourd’hui Emmanuel Macron a quelque chose de très ancien monde !"

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.