Emmanuel Macron et l’immigration : un sujet qui l’effraie ?

"Les bourgeois n’ont pas de problèmes avec l’immigration : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec", lançait encore le chef de l'État, à l’occasion de son discours de rentrée. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la thématique divise la majorité présidentielle, souligne Le Point. Un an plus tôt, presque jour pour jour, le sujet scindait encore les députés de La République en Marche qui votaient la loi asile et immigration.

C’est que l’immigration - et plus généralement la dimension régalienne - effraient le président, explique le quotidien du soir. "Il ne veut pas reproduire la coupable naïveté de Lionel Jospin, qui se pensait protégé par son bilan économique", écrivent les journalistes du Monde. Le Premier ministre de Jacques Chirac n’avait pas passé le premier tour, en 2002.

"Emmanuel Macron a raison d’avoir peur. Un scénario à la Jospin est assez crédible puisqu’il a tendance à laisser de côté les classes moyennes. Mécaniquement, si ces dernières trouvent un candidat qui leur paraît à la fois crédible et plus intéressant, ils le lui préfèreront. Le président serait alors perçu comme le sortant, dans la continuité de ce qui a été fait. Il est plus difficile de faire campagne dans cette situation", précise Christophe Bouillaud. Et, pour le chercheur, c’est loin d’être le seul point commun entre les deux hommes d'État.

"Comme Lionel Jospin, Emmanuel Macron a de quoi penser avoir fait du bon travail : il se base sur les mêmes indicateurs que sont la croissance, le taux de chômage ou le pouvoir d’achat, par exemple. Problème ? Ils ne sont plus aussi révélateurs qu’ils ont pu l’être. Davantage que le taux de chômage, c’est sur le taux d’inactivité qu’il faut se baser et plutôt que de s’intéresser à la croissance, il faut prendre en compte la montée des inégalités", juge l’enseignant-chercheur, pour qui tous ces éléments entérine les éventuelles craintes du président dans le réel.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.