La fin du quinquennat approche et pourtant Emmanuel Macron peine à en garder le contrôle. La crise sanitaire l'empêche de mener les réformes qu'il voudrait… Ce qui ne signifie pas qu'il ne travaille plus. 
Emmanuel Macron : ces réformes qu'il entend mener pour sauver son bilanAFP

Viendra bientôt l'heure de défendre son bilan. Emmanuel Macron, qui avouait ne pas être sûr de pouvoir se représenter devant les journalistes de Brut, à qui il accordait une longue interview au lendemain de la mort de Valéry Giscard d'Estaing. L'entretien a d'ailleurs été rendu disponible depuis le site de l'Elysée. Et le fait est que le président a été particulièrement actif… Au moins pendant la première partie de son quinquennat. Il a mené, en dix-huit mois, pas moins de six réformes sociales rappelait le quotidien Les Echos en 2018. A mi-mandat, il pouvait alors se vanter de s'être attaqué aux différents totems qu'aucun autre homme politique au pouvoir n'avait osé prendre d'assaut avant lui, poursuit Le Parisien

Il a commencé par la réforme de l'ISF, supprimé puis remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), ce qui lui a valu l'un des sobriquets dont il n'aura su se débarrasser depuis. Puis, dès l'automne 2017, il a entamé la réforme du code du travail, ignorant sans broncher la bronca que lui réservaient les forces syndicales et un pan de la classe politique. C'est que le président a décidé de passer par des ordonnances ! Après cette première victoire, Emmanuel Macron s'en est ensuite pris à ce que d'aucuns appelaient une "cathédrale française". Quand ils ne parlaient pas de véritable "forteresse syndicale" : la SNCF. Malgré les trois mois de grève perlée, le chef de l'Etat a finalement eu raison des cheminots. 

Emmanuel Macron pourra-t-il défendre son bilan en 2022 ?

Autant de chantiers lourds, qui ont engendré bien des contestations, mais qui pourraient ne pas suffire, s'inquiète le fondateur d'En Marche !, qui regrette que la crise sanitaire l'ait à ce point désarmé. En effet, depuis les débuts du coronavirus CoVid-19, le maître des horloges a, semble-t-il, perdu la main sur son propre quinquennat. Seule solution ? Continuer à travailler. Pour ne pas donner l'impression d'avoir "posé les crayons", explique Le Point, qui consacre un long article à toutes ces réformes qui attendent encore le chef de l'Etat et sur lesquelles il travaille encore, "en coulisse". Parmi lesquelles, évidemment, la réforme des retraites.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.