Deux ministres d'Emmanuel Macron font depuis peu l'objet d'un grave scandale. En cause ? Leur présence à un événement des plus contestés...

Une énième corrida qui, une fois de plus, fait bondir bon nombre d'associations dédiées à la protection des animaux. À commencer par la fondation Brigitte Bardot. En effet, ce mercredi 14 août 2019, un journaliste du quotidien Sud Ouest a diffusé une photo où les ministres de la Ville et de l'Agriculture, respectivement Jacqueline Gourault et Didier Guillaume sont assis pour voir la corrida de Bayonne. 

"Aucune limite dans l'indécence", a ajouté la fondation en dessous de la photo. Elle a ainsi dénoncé, jeudi 15 août 2019, "l'hypocrisie" du ministre de l'Agriculture.

En effet, Didier Guillaume, du fait de son maroquin, est en charge du bien-être animal. Pourtant, lors de cet évènement, aucun taureau n'est sorti vivant de l'arène. 

Le torero espagnol Daniel Luque a tué 6 taureaux lors de cette corrida goyesque. Il est d'ailleurs reparti avec deux oreilles et une queue récupérées sur les dépouilles de ces animaux, rapporte France Bleu.

Scandale autour de deux ministres : plusieurs associations de protection des animaux sont en colère

One Voice animal, une autre association, a déploré la présence des deux responsables politiques à l'événement. "Ce n'est pas avec de tels ministres que cette tradition prendra fin", s'est agacé le collectif.

"Le ministre français en charge du bien-être animal à la corrida de Bayonne. Sans commentaire", a simplement asséné l’association L214, qui est connue pour ses vidéos clandestines dans de nombreux abattoirs de France.

Il n'est "plus tenable que la protection animale soit rattachée au ministère de l’Agriculture", affirme pour sa part Hélène Thouy, co-fondatrice du Parti animaliste, qui se dit "engagée pour la justice envers chaque individu humain et animal". Celle qui fut tête de liste aux élections européennes réclamme, entre autres, la création d’un ministère "dédié à la question". Une demande qu'il conviendrait de traiter de toute "urgence".

Ce n'est pas la première fois que les deux ministres prennent part à cette tradition contestée, indique le journaliste Pierre Sabathié, qui a immortalisé la scène. "La ministre doit être en vacances dans la région, et Didier Guillaume est un habitué du Pays basque où il possède une maison", affirme-t-il à Sud Ouest

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.