Emmanuel Macron a rendu un hommage national à Arnaud Beltrame mercredi. Ce même jour, le président de la République a effectué un autre déplacement, à l’écart des médias. 

La journée de mercredi a été marquée par un hommage national à Arnaud Beltrame, le gendarme tué par le terroriste Radouane Lakdim, alors même que le militaire venait d’échanger sa place avec une autre otage. Dans l’après-midi de cette même journée, le président de la République a effectué un déplacement tout aussi solennel mais duquel il a préféré garder les médias à l’écart.

Emmanuel Macron s’est rendu à Bagneux, en région parisienne pour assister dans la discrétion, comme le souligne Le Figaro, aux obsèques de Mireille Knoll, cette octogénaire de confession juive, dont le corps a été retrouvé en partie carbonisée et lardé d’une dizaine de coups de couteaux. 

Publicité
Publicité

"A titre personnel"

Si le chef de l’Etat avait informé le fils de Mireille Knoll de sa visite, il avait choisi de ne pas inscrire ce rendez-vous à  à son agenda. Selon l’Elysée, c’est "à titre personnel" et "en soutien à la famille", comme le rapporte BFMTV, qu’il s’est rendu sur place. Toutefois, des photos le montrent sur les réseaux sociaux, portant une kippa et serrant un proche de la victime. Une marche blanche a par ailleurs eu lieu mercredi à Paris.

Dans cette affaire, le caractère antisémite a été retenu. Deux hommes ont été mis en examen pour homicide volontaire.

Vidéo : Marche blanche pour Mireille Knoll