D’après Paris-Match, la famille Macron va s'agrandir. Le couple présidentiel aurait en effet décidé d’adopter un nouveau compagnon à quatre pattes.

En quittant le palais présidentiel, François Hollande avait emporté avec lui Philae, sa chienne. Depuis la niche de l’Elysée était vide. Mais d’après Paris-Match paru jeudi et cité par Le Figaro, elle ne devrait pas le rester bien longtemps.

Un nouvel habitant devrait en effet venir rejoindre Emmanuel et Brigitte Macron à l’Elysée. Tous eux auraient exprimé le souhait de se rendre prochainement dans un refuge afin d’adopter un chien. Le couple possédait déjà un chien : Figaro, un dogue argentin de couleur blanche. Mais leur fidèle compagnon ne les avait pas suivis lors de leur déménagement et était resté au Touquet, dans le Pas-de-Calais, chez la fille de Brigitte, Tiphaine Auzière.

Selon la tradition, un chien vit à l'Elysée aux côtés du président

Publicité
En décidant d’accueillir à son tour un compagnon à quatre pas à l'Elysée, Emmanuel Macron suit une tradition respectée par plusieurs de ses prédécesseurs. Valéry Giscard d’Estaing et Jugurtha, François Mitterrand et Baltique, Jacques Chirac et Sumo, Nicolas Sarkozy et Clara… : les présidents français semblent particulièrement apprécier la présence des chiens dans les couloirs du palais. La dernière pensionnaire en date était Philae, un labrador femelle de couleur noire offert en cadeau à François Hollande par la Fédération des anciens combattants français de Montréal en 2014.

En imagesJamais sans mon chien : une tradition de présidents français

Emmanuel Macron et Nemo

Le chien donnerait-il un côté plus humain au chef de l’Etat ? Visiblement oui puisque la tradition veut que chaque président possède au moins un animal de compagnie, un labrador de préférence. Dernier pensionnaire en date de l’Elysée : Nemo, le labrador croisé griffon d'Emmanuel et Brigitte Macron. Le couple présidentiel a recueilli cette boule de p...

François Hollande et Philae

François Hollande aussi a eu son labrador. Offerte par le Fédération des Anciens combattants français de Montréal, cette petite chienne noire a été offerte à l'ancien chef d'Etat pendant les fêtes de Noël. Elle a été baptisée Philae en référence au robot spatial européen.

Nicolas Sarkozy et Clara

Offerte par la faculté de médecine vétérinaire de Montréal à Nicolas Sarkozy, la chienne labrador a rejoint l’Elysée en 2008. D’abord appelée Estrie, Nicolas Sarkozy la rebaptise vite Clara, à ne pas confondre avec Carla. Elle fait ainsi partie de la meute des Sarkozy, aux côtés de Dumbledore, Toumi et Big. Cependant, avoir un chien au sein du pala...

Jacques Chirac et Sumo

Lui aussi s’était vu offrir un labrador par la faculté de médecine vétérinaire de Montréal, en 1986. Mais à la mort de Maksou, en 1998, c’est un bichon maltais qui rejoint les Chirac à l’Elysée. Baptisé Sumo, en référence à la passion de Jacques Chirac pour les combats de sumo, le petit chien avait fait parlé de lui à la fin du deuxième mandat de s...

François Mitterrand et Baltique

Le tandem le plus emblématique reste celui de François Mitterrand avec sa chienne labrador Baltique. Née en 1987, elle a passé deux septennats à l’Elysée, un record pour un chien présidentiel, et est devenue la coqueluche des Français. François Mitterrand avait même pensé, en souriant, à la nommer au Conseil économique et social. La relation entre l...

Valéry Giscard d'Estaing et Jugurtha

Si Valéry Giscard d’Estaing a lui aussi reçu des labradors, son plus fidèle compagnon était pourtant un braque de Weimar. Baptisé Jugurtha, en référence au roi berbère qui s’est opposé à l’Empire romain, il a eu le privilège de poser en Une de Paris Match au côté de son maître.

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Macron, Elysée, Chien, Nouveau

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité