Des informations circulent en ce moment sur Internet à propos de la légalité de certains bulletins du Front national. Pour démêler le vrai du faux, on fait le point.

© Capture d'écran Twitter

Des coeurs sur les bulletins de Marion Maréchal-Le Pen

Vous avez sans doute vu passer cette affiche sur les réseaux sociaux, incitant les électeurs de Marion Maréchal-Le Pen a faire un "petit coeur" sur les bulletins de vote. Derrière cette supercherie se cache en fait un homme, Pascal Hella, habitué des détournements de photos politiques, surtout concernant le FN. La blague avait déjà été faite pour les élections régionales ; SOS racisme avait ainsi appelé les électeurs frontistes à faire une croix sur leur bulletin. Le FN avait alors porté plainte contre l'association.

Que dit la loi à ce sujet ? C'est simple : toute inscription sur un bulletin de vote, que ce soit un mot ou un simple coloriage, invalide le vote, considéré comme nul, comme l'indique le site du Ministère de l'Intérieur.

Publicité
Une règle que le site Nordpresse, qui a relayé la suspercherie sur Marion Maréchal-Le Pen, a essayé de détourner en indiquant : "Alors qu'on a tendance à croire qu'un bulletin marqué d'un symbole ou écriture est nul, ce n'est pas le cas lorsque l'inscription est réalisée avec un crayon ou stylo rouge. En effet, à l'origine, lors de la IIIe République, il était demandé aux électeurs de réécrire le nom du candidat au crayon rouge pour confirmer le vote. La tradition d'autoriser d'écrire en rouge est donc restée." Comme vous l'avez compris, tout ceci n'est qu'une fable.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité