Sommaire

Le maire de Bastia, Gilles Simeoni

© AFP

Au niveau strictement local, il est interdit de cumuler deux fonctions exécutives : on ne peut ainsi être maire d’une commune de plus de 3 500 habitants et président de conseil général. Or Gilles Simeoni, déjà maire de Bastia (Corse), a vu sa liste nationaliste arrivée en tête dimanche soir, le propulsant ainsi à la tête de la région Corse. Le tout nouveau président de région devra donc abandonner son mandat de maire de Bastia.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.