Le président de la République travaille, évidemment, à sa réélection en 2022. Dorénavant, il cherche comment défendre son bilan aussi bien que faire se peut. Voici ce qu'il pourrait avancer dans les mois à venir.
Election présidentielle : voilà comment Emmanuel Macron pourrait défendre son bilanAFP
Sommaire

"On n'est peut-être pas réélu avec un bilan, mais avec un bilan on peut se représenter", reconnaissait récemment Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique, dont les propos sont repris par Le Monde. Elle fait partie, semble-t-il, des éléments clefs du président pour préparer sa réélection en 2022. En effet, en conseil des ministres, elle présentait début janvier un baromètre visant à faciliter la construction d'un plan de campagne. Dès lors qu'il briguera sa propre succession, Emmanuel Macron devra en effet défendre son action. Or, ce baromètre vise précisément à "donner de la visibilité aux mesures ‘hors Covid'", écrivent nos confrères, qui parlent d'un "premier pas vers l'élection".

Pour Emmanuel Macron, "il y a l'agenda choisi et l'agenda subi". Cette fois-ci, après plusieurs long mois de crise sanitaire, il entend de nouveau reprendre le contrôle sur l'actualité politique. N'est-il pas, après tout, le maître des horloges ? Pourtant, le chef de l'Etat l'a déjà dit : il n'exclut pas ne pas pouvoir se représenter. C'est bien à cela que doit servir l'action de sa ministre. "Le lien avec 2022 est totalement assumé. C'est un vrai objet politique pour montrer le bilan d'Emmanuel Macron depuis 2017", affirme-t-elle d'ailleurs.

Mais quel est-il, ce bilan ? Et comment le président de la République pourrait-il le présenter à ses électeurs ? Eléments de réponse.

Le bilan d'Emmanuel Macron est-il assez solide pour lui permettre de se représenter ?

"Emmanuel Macron est tout à fait en droit de se représenter en 2022. Il a, sans aucun doute, représenté une certaine ligne politique durant son quinquennat et il n'y a pas de raison que cette dernière disparaisse", tranche d'entrée de jeu Christophe Bouillaud, politologue, enseignant-chercheur en sciences politiques à l'IEP (Institut d'Etudes Politique) de Grenoble. 

"N'oublions pas que, sur la base de cette ligne, le bilan du président est assez solide. Il a plusieurs succès importants, dont il peut théoriquement se vanter, au moins vis-à-vis de son électorat. Ce qu'il fait d'ores et déjà…", poursuit le spécialiste. Reste à savoir comment s'y prendra le chef de l'Etat pour convaincre les autres…

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.