Manque d'effectif, matériels défectueux… D'après les militaires, la sécurité de Matignon est défaillante. Edouard Philippe est-il en danger ?   

Edouard Philippe en danger : "des vitres blindées régulièrement fissurées"

La vie d'Edouard Philippe est-elle en danger ? Dans une lettre anonyme datant du mois d’août, la Compagnie de Sécurité de l’Hôtel Matignon a fait part des nombreux problèmes techniques qu'ils doivent surmonter au quotidien. 

L’Essor, journal de la gendarmerie nationale et le Canard Enchaîné ont relayé l’information. Dans ce courrier d’une trentaine de pages, le 2e Régiment d'Infanterie de la Garde Républicaine se plaint du manque de moyens techniques et humains mis à leur disposition.

"Le portail de l'entrée principale est très souvent hors d'usage et les vitres blindées régulièrement fissurées. Histoire de parer aux attaques intempestives, elles sont changées tous les six mois", indique Le Canard Enchaîné. (version papier)

A côté de cela, les sous-officiers et gendarmes pointent du doigt "un profond malaise" qui se fait sentir depuis plusieurs mois au sein de leur infanterie, lié au manque de personnel. Cela à ses conséquences. "On leur demande souvent plus de 10 heures de service d'affilé, sans le tarif heures sup", rapporte le Canard, dont RTL.fr se fait l'écho. Un gendarme témoigne : "Lorsque vous vous retrouvez tout seul à une entrée en pleine nuit, vous manquez de vigilance, vos réflexes s'amenuisent. Tout peut arriver". 

Edouard Philippe : pourquoi sa sécurité s'est-elle détériorée ?  

Les signataires de la lettre n'hésitent pas à mettre en cause le nouveau service mis en place au mois de janvier 2018, qu'ils jugent responsable de toutes ces défaillances. Ils soulignent, notamment, des conditions de travail complexe. "Depuis plus d'un an les gendarmes de la CSHM sont à bout. ‘Je n'ai jamais été dans un aussi mauvais état physique et mental qu'aujourd'hui’ est la phrase qui revient le plus souvent parmi les gendarmes", écrivent-ils.

Autre élément important à noter : les importantes dépenses que ces problèmes de sécurité engendrent. En effet, d'après Le Canard Enchaîné, les travaux réalisés régulièrement sur les vitres blindées et sur le portail d'entrée de l'hôtel Matignon coûteraient 400 000 euros à chaque fois...  

Publicité
Le directeur général de la sécurité de Matignon a annoncé avoir "bien pris en compte" ces plaintes. Une mission d’évaluation "interne à l’inspection générale" devrait voir le jour, rapporte le journal L'Essor.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité