Il faut se méfier de l'eau qui dort. Le Premier ministre Edouard Philippe a un gros défaut qui ne passe plus inaperçu…
AFP

Edouard Philippe : ce grand défaut trahi par certains gestes….

Trahi, mais par quoi ? Edouard Philippe, le Premier ministre, issu de la droite juppéiste cache discrètement – et parfois maladroitement – un très vilain défaut…   

Dans son ouvrage Les péchés capitaux de la politique, (éditions Flammarion), le journaliste et grand reporter Olivier Beaumont dresse le portrait des points faibles de nos éminentes personnalités. Evidemment l’ancien maire du Havre n’est pas épargné et le lecteur y découvre ainsi sa propension à la colère. 

Il s’agit généralement de colères froides, trahies par quelques gestes, écrit l’auteur dont Le Parisien publie des extraits : "sa paire de lunettes qu’il enlève, mâchouille un peu, et qu’il prend dans la main en la faisant tourner sur elle-même". Quels sont les moments où le Premier ministre, grand amateur de boxe, fait état du plus grand self-contrôle ? A l’Assemblée nationale, face aux députés…

Edouard Philippe : un défaut glacial du Premier ministre

En petit comité, les colères arides d’Edouard Philippe ont tendance à mettre très mal à l’aise, comme le confie un conseiller : "Quand il est en colère, il ne verbalise pas. Mais la température de son bureau peut baisser de dix degrés d’un coup"…. Les coups justement, Edouard Philippe ne cache pas que parfois, ça le démange un peu. "Si je me lâchais un peu, j’en collerais une à tout le monde", confie ainsi le Premier ministre à Etienne Beaumont.

 A en croire ce dernier d’ailleurs, Edouard Philippe est loin d’être le seul à faire monter sa pression artérielle. Ainsi Le Parisien et l’auteur évoquent  "les colères homériques de Nicolas Sarkozy et celles, plus calculées, de Marlène Schiappa"....

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.