Sortie du gouvernement en mars dernier, Cécile Duflot a récemment retrouvé son siège de députée à l’Assemblée nationale. Mais si l’ex-ministre s’est dite "heureuse" de pouvoir revenir dans l’Hémicycle, certains Verts le sont un peu moins.

©AFP

AFP

Ils ne l’ont pas tous accueillie à bras ouverts. Libérée de ses engagements ministériels depuis le remaniement opéré en mars par François Hollande, Cécile Duflot a récemment repris le chemin de l’Assemblée. "Je suis très heureuse d’être là et de travailler, voilà !", a déclaré l’ex-ministre du Logement ce mardi matin. Mais si l’écologiste était ravie de pouvoir reprendre sa place dans l’Hémicycle, ses collègues d’EELV ne l’étaient pas tous. Au contraire. "Je n’ai pas grand plaisir à ce qu’on fasse une sauterie pour elle, vu ce qu’elle nous a fait", a en effet confié au Monde un député à propos du pot de bienvenue organisé par le groupe. "Il y a de la frustration et beaucoup pensent que Cécile se la joue perso", a quant à elle expliqué la députée EELV du Calvados, Isabelle Attard.

"A elle se savoir s’intégrer"Cet accueil mitigé serait dû à la décision qu’a prise Cécile Duflot il y a bientôt deux mois. Alors qu’elle était encore ministre et que les tractations en vue du remaniement étaient en cours, l’écologiste a refusé de faire partie de la nouvelle équipe, fustigeant la nomination de Manuel Valls à la tête du gouvernement. Elle a ainsi décidé de quitter l’équipe gouvernementale, privant au passage les membres de son parti d’un ministère. Une décision lourde de conséquences que certains Verts n’ont visiblement toujours pas digérée. "A elle de savoir comment s'intégrer dans un groupe qui existe depuis deux ans et qui a tangué avec son choix en amont", a d'ailleurs prévenu le député François-Michel Lambert dans les colonnes du quotidien du soir.

Publicité
"Elle sera une très bonne porte-parole de notre groupe"Mais dans la tempête, Cécile Duflot peut toutefois compter sur le soutien de Noël Mamère. "Je sais très bien qu'elle sera une très bonne porte-parole de notre groupe et qu'elle jouera un rôle très important, c'est tout ce que nous attendons d'elle", a-t-il affirmé. Fort d’avoir lui-même quitté EELV, le maire de Bègles a par ailleurs ajouté : "J'ai quitté Europe Ecologie Les Verts parce que je ne partageais pas sa ligne politique qui consistait à assumer des objectifs et des décisions d'un gouvernement que nous condamnions. Je ne vais pas me plaindre qu'elle rejoigne la ligne que je proposais".

Vidéo sur le même thème - Cécile Duflot maintient ses propose sur Nicolas Sarkozy qualifié de "voyou à l'ancienne"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité