Jean Marc Ayrault : condamné pour favoritisme

© AFPAlors que François Hollande avait déclaré ne pas souhaiter autour de lui de personnes jugées et condamnées, le président de la République a tout de même choisi un Premier ministre condamné en 1997 à 6 mois de prison avec sursis et 4 600 euros d'amende pour favoritisme lorsqu'il était maire de la ville de Nantes.

Jean-Marc Ayrault avait alors attribué un budget sans passer par un appel d'offre, comme le veut la procédure. L'ancien maire de Nantes s'est défendu en affirmant qu'il ne s'était pas enrichi personnellement, et que ça ne concernait pas non plus de financement politique.

© AFP

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.